Visiter le parc national de Banff : les incontournables

Lac Louise parc national de Banff Canada

Le Parc national de Banff au Canada : Lors de notre road trip dans l’ouest du Canada, nous sommes partis à la découverte des Rocheuses canadiennes. Un voyage entre montagnes et lacs mythiques. Alors, quoi visiter dans le parc national de Banff ? Quelles sont les plus belles randonnées à faire dans le parc ? Quels sont les plus beaux lieux à photographier ? Où voir des animaux ? Découvrez les lieux incontournables à visiter lors d’un voyage dans le parc national de Banff et nos plus belles photographies du lac Louise, du lac Moraine et des Rocheuses. 

Wapiti parc national de Banff Canada ouest
Lacs Vermilion parc national de Banff Canada

___ Carnet de voyage – Extrait 1 : Le soleil descend peu à peu dans la vallée, plongeant avec douceur les lacs Vermillon dans le noir.

Lac Agnès parc national de Banff Canada
Ten Pics parc national de Banff Canada

___ Carnet de voyage – Extrait 2 : Seuls. Sautant d’un rochers à l’autre comme des gosses, nous étions libres… À l’autre bout du lac Agnès, personne. La pluie et les flocons de neige ont sans doute encouragés les autres randonneurs à rester au chaud au Lake Agnes Tea House juste en face. Contemplant avec émerveillement cet écrin sauvage, alors que la brume se dissipe un moment. De notre échappée, un autre point de vue, un autre terrain de jeu. Les montagnes disparues, les possibilités sembles immenses, infinies. L’humeur bon enfant. La légèreté des instants candides, précieux.

Randonnée C-Level parc national de Banff Canada
Canoë lac Moraine parc national de Banff
Lac Moraine parc national de Banff Canada

___ Carnet de voyage – Extrait 3 : Paisibles, colorés, mystérieux, les lacs canadiens nous font de l’œil. À la manière des sirènes de l’Odyssée d’Homère, ils nous invitent à voguer sur leurs eaux. Partir à l’aventure, s’éloigner de plus en plus du rivage et ne jamais revenir… Il y a tellement de lacs au Canada que faire du canoë est presque incontournable !

Vallée Dix-Pics parc national de Banff
Lac Louise parc national de Banff Canada
Glacier Victoria parc national de Banff Canada

___ Carnet de voyage – Extrait 4 : Capter les matières, les couleurs, les textures, les senteurs, les lumières… Se laisser bercer par l’atmosphère. Une quinzaine de kilomètres plus tard, nous sommes de retour au lac Louise. Longer le lac, observer les détails… c’est aussi l’aborder de façon plus intimiste. Le contempler de loin, aller découvrir les alentours… c’est s’immerger dans le paysage, s’en imprégner pour le capturer un instant. Sans le consommer trop vite, trop peu.

Parc national de Banff
Départ d'un road trip dans les Rocheuses canadiennes

Road trip parc national de Banff Canada

Après un vol pour Calgary, notre road trip dans l’ouest canadien avec Grand Nord Grand Large débute dans le parc national de Banff où nous passons deux jours. Après quoi nous irons plus au nord dans les Rocheuses canadiennes découvrir le parc national de Jasper.

Ce matin là dans le parc national de Banff, aux premières heures, la pâle lueur du jour éclaire doucement les Rocheuses. Les nuages retiennent la nuit. Les cimes gardent leur mystère. Comme les forêts de pins. Denses, profondes, riches d’une faune qu’on espère apercevoir.

Depuis notre arrivée hier sur le sol canadien, il pleut. Nos valises sont restées à l’escale d’Amsterdam. Le matériel de camping est, heureusement, récupéré sur place. La tente montée sous le déluge, on a juste eu le temps d’acheter deux sweat-shirts dans une boutique de souvenirs. Le froid des montagnes nous glace les os.

À l’aurore, le temps maussade ne nous arrête pas. On sait les plus beaux paysages aux premiers comme aux derniers instants du jour. La route de la Bow Valley et les quelques 2500 kilomètres de ce road trip dans les « Rockies », vont tenir leurs promesses bien au-delà de ces lumières.

L’eau, élément essentiel à l’univers, à la vie, est ici partout. De la pluie qui nous trempe jusqu’à la moelle. Des rivières qui ondoient entre les montagnes. Aux lacs qui inondent les plateaux… Coup de pinceau dans le paysage. Étendues infinies dans les vallées… Tumultueuse ou placide. Omniprésente. Tour à tour turquoise, menthe glacée, vert d’eau, jade, émeraude… une respiration entre les sapins.

Des forêts de résineux comme une robe de velours dont les majestueuses montagnes se dénudent. Des cimes pointant vers le ciel dans une absolue magnificence. Des glaciers comme des vagues ourlant les sommets d’une pure blancheur…

Visiter le parc national de Banff, un voyage au cœur d’une vaste nature sauvage.

Situation, histoire...
Le parc national de Banff

Mont Rundle parc national de Banff Canada

Plus ancien parc national du Canada, il a été fondé en 1885, le parc national de Banff est aussi l’un des plus beaux. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, tout comme les parcs nationaux de Jasper, de Yoho et de Kootenay, avec lesquels ils forment les Rocheuses canadiennes. Une chaine de montagne de plus de 20 000 km² à cheval sur les provinces de l’Alberta et de la Colombie-Britannique.

Situé au sud des « Rockies » dans l’Alberta, le parc national de Banff étend ses paysages alpins sur plus de 6600 km². Lacs émeraudes, vallées de sapins, montagnes colossales, glaciers sans fin… le décor de nos Alpes françaises dont les dimensions aurait été démultipliées. Un panorama xxl qui attire les voyageurs en mal de nature sauvage. La protection du parc ayant permis la préservation de la flore et de la faune. Pour le plus grand bonheur des visiteurs, il n’est pas rare d’observer wapitis et ours noirs… De quoi émerveiller n’importe quel touriste !

C’est d’ailleurs avec la construction du chemin de fer Canadien Pacific à la fin du XIX ème siècle que le parc national de Banff a commencé son développement touristique. Facilitant l’accès à cette zone où la nature est reine, tout comme la route Transcanadienne qui le traverse aujourd’hui et relit les différentes provinces du Canada entre-elles.

La beauté des paysages a fait sa réputation. Si bien que le parc national de Banff est extrêmement touristique et par conséquent onéreux en terme d’hébergement essentiellement. Le camping fait donc des heureux !

Pour profiter des sites touristiques, prenez le large, explorez les environs pour bénéficiez seul ou presque des paysages. Les nombreux lacs invitent à s’initier au canoë ou au kayak et les montagnes à s’adonner à la marche. Avec 1300 km de sentiers, le parc national de Banff s’offre aux petits marcheurs comme aux grands randonneurs.

Dans le parc national de Banff mieux vaut réserver à l’avance vos hébergements et choisir vos activités scrupuleusement. L’accès au parc est payant. Retrouvez toutes les infos pratiques pour voyager au Canada et explorer les Rocheuses canadiennes dans notre article guide.

Que faire dans les Rocheuses ?
Les plus beaux lieux et randonnées du parc national de Banff

La ville de Banff

Visiter Banff Alberta Canada

Au pied du mont Rundle, la petite ville de Banff s’étend le long de la rivière Bow. Située dans le parc national de Banff, la ville est une station chic des Rocheuses canadiennes. Hôtels, restos et cafés, supermarchés, magasins et boutiques de souvenirs… bordent ses rues. C’est avec Lake Louise, une des rares localités du parc. On y vient pour dormir, manger, faire ses courses avant d’aller visiter le parc de Banff.

Les visites incontournables dans les environs de Banff :

  • Banff Gondola : Pour accéder au sommet de Sulfur Mountain en télécabine et admirer la vue sur Banff, la Bow River et le lac Minnewanka. –> Tarif : Environ 60 $ CA. Possibilité de faire l’ascension à pied pour les sportifs. –> Distance : 11 km aller-retour – Dénivelé : 700 m – Temps de marche : 4 à 5h aller-retour.
  • Banff Upper Hot Springs : Des sources thermales pour un moment de bien-être. –> Tarif : Environ 8$ CA.
  • Tunnel Mountain : Une randonnée facile pour accéder au sommet d’une colline, admirer Banff et la Bow Valley. –> Distance : 4,6 km aller-retour.
  • Minnewanka Lake
  • Vermilion Lakes
  • Aylmer Pass : Une rando de 24 km aller-retour aux abords du lac Minnewanka.

La route de la Bow Valley - Bow Valley Parkway

Bow river parc national de Banff Canada
Wapiti Bow Valley parc national de Banff

___ Carnet de voyage – Extrait 5 : Quelque chose vient de traverser la route de la Bow Valley en un éclair. Une apparition qui nous a fait ouvrir les yeux, un peu plus grand encore. La voiture a ralenti, le cœur accéléré. Furetant consciencieusement les fourrés, le regard zigzague de gauche à droite. Ils sont là, en lisière de forêt. Profitant des herbes folles d’une clairière. Des wapitis. 3 mâles. Le véhicule a l’arrêt, on les contemple ébahis. Les deux plus jeunes semblent nerveux. L’un d’eux, plus majestueux encore nous observe un instant. Des bois immenses comme un sacrement. La force tranquille. La puissance. La grâce. Les minutes passent. On voudrait retenir le temps, rien qu’à nous. Puis, il faudra les laisser retrouver leur tranquillité. Les wapitis sont nombreux au Canada. Nous en avons vu beaucoup à Banff, jusque dans notre camping. Essentiellement, des femelles et leurs petits, en troupeau. Leur taille est impressionnante. Plus petit que l’orignal tout de même mais bien plus gros qu’un cerf. Un animal que vous verrez à coup sûr dans l’ouest canadien.

Route de la Bow Valley Banff Canada
Rivière Bow parc national de Banff Canada

Entre la ville de Banff et Lake Louise, une route parallèle à la 4 voies de la Trans-Canada Highway, traverse une vallée bordée de sapins. La route de la Bow Valley (Bow Valley Parkway ou Route 1A) sillonne une partie du parc national de Banff en longeant la rivière de la Bow. C’est une belle alternative pour se rendre au lac Louise en prenant le temps de contempler le paysage. Un itinéraire sinueux, scénique avec de belles vues sur Castle Mountain, des aires de pique-nique et des points de vue panoramiques. La parcourir est souvent l’éventualité d’observer la faune locale qui la franchit régulièrement. Wapitis, mouflons d’Amérique, coyotes, orignaux, loups, ours noirs et parfois même grizzlis… aiment s’y aventurer. La faible altitude et l’ensoleillement de la vallée en font une zone favorable pour la faune. Au printemps, l’affluence animale est telle que la Bow Valley Parkway est fermée la nuit afin d’éviter les accidents. La route permet également de se rendre à Johnston Canyon où plusieurs promenades amènent les visiteurs au plus près de belles cascades.

Parcourir la Bow Valley Parkway – Les infos pratiques : 

  • Accès : Depuis Banff, emprunter la Transcannadienne en direction de Lake Louise, après 5 min prendre la sortie Bow Valley Parkway. Pass du parc obligatoire pour y accéder.
  • Durée : Compter 1h à 1h30 pour parcourir les 48 km de cette route panoramique. Plus, si vous souhaitez randonner à Johnston Canyon.
  • Sécurité : Si vous voyez des animaux sauvages, ralentissez, garez-vous prudemment sur le bas-côté si vous souhaitez les observer. Évitez de créer des bouchons, gardez vos distances et restez dans votre véhicule pour les regarder de loin.
  • Le meilleur moment pour observer les animaux sur la Bow Valley Parkway : Très tôt le matin ou au crépuscule.
  • Les plus belles vues depuis la Bow Valley Parkway se font dans la direction de Banff à Lake Louise. Un retour depuis le lac Louise à Banff peut se faire par la Trans-Canada Highway pour de beaux panoramas sur les montagnes alentours. Attention par ailleurs, pour visiter Johnston Canyon ou le lac Louise, prévoyez d’être très tôt sur place car les sites sont très fréquentés.

Johnston canyon

Johnston Canyon, dans le parc national de Banff, est une balade populaire. Affluent de la rivière Bow, la rivière Johnston a creusé un canyon dans la roche où eaux bleues et cascades tumultueuses attirent les voyageurs. Une première balade accessible à tous depuis une passerelle en bois qui surplombe la rivière permet d’atteindre Lower Johnston Canyon, les chutes d’eau inférieures. Plus loin, c’est Upper Johnston Canyon, la chute d’eau supérieure qui coule d’une falaise de 30 m de haut. Et pour les plus courageux, la randonnée jusqu’à Johnston Ink Pots permet de contempler plusieurs bassins d’eau de source au différentes nuances de bleu. En hiver, possibilité de faire une partie du sentier avec crampons et guide pour observer les cascades gelées.

Balade à Johnston Canyon – Les infos pratiques : 

  • Quand ? : Les randonnées de Lower Johnston Canyon, Upper Johnston Canyon, Johnston Ink Pots sont à faire très tôt le matin ou après 18 h en raison de l’affluence l’été. Un peu moins de monde à la deuxième chute d’eau mais l’observation se fait de loin.
  • Pour qui ? : Toute la famille, même les plus petits grâce aux passerelles sur la première partie.
  • Temps de marche : Lower Johnston Canyon : 15 à 30 min pour 1,1 km aller – Upper Johnston Canyon : 1h pour 2,4 km aller – Johnston Ink Pots : 4h aller-retour pour 10,8 km.
  • Accès : À 22 km de Banff sur la Bow Valley Parkway (1A) ou par la Transcanadienne.
  • Conseil photo : Penser à prendre un trépied pour réaliser des photographies en filet.

Le lac Louise et ses environs :
le lac Mirror, le lac Agnès, The Beehive et la Plaine des 6 Glaciers

Lac Louise Banff Alberta Canada

Carnet de voyage – Extrait 6 : En ce premier jour de road trip, la Bow Valley Parkway nous a conduit jusqu’au lac Louise. Devant l’hôtel Fairmont, les touristes se pressent pour immortaliser ses eaux. Les nuages ont pris place et ne céderont pas. Nous laissant imaginer ce lointain paysage au fond du lac. Très vite, nous partons prendre de la hauteur. Une boucle d’une quinzaine de kilomètres pour aller voir plus haut, plus loin. Puis, le lendemain, nous sommes revenus…

Big Beehive parc national de Banff Canada

Carnet de voyage – Extrait 7 : Jeu de hasard. Chasse à la lumière. Quête du temps. Danse avec la nature. Photographier les paysages s’est s’en remettre à l’incertitude, à la chance. Tout est possible mais rien n’est gagné d’avance. L’espoir fait vivre, dit-on. Alors quand le ciel est en colère, on parie sur le fait qu’il va se calmer. Qu’une fois au sommet, il aura retrouvé ses esprits. Mouillés jusqu’aux os, la montée est difficile. La neige, le vent… tout nous souffle d’arrêter. Faire demi tour ne va jamais de soi pour nous. On veut saisir cette chance. Être ici un jour, demain est déjà trop tard. L’instinct nous pousse toujours devant. Pour aller capturer l’instant, l’image. Celle qu’on espère tant. On ne voit pas les signes, on fait la sourde oreille. Parce qu’il y a toujours un peut-être. Au sommet, la promesse de voir les lacs Louise et Agnès tout en bas. D’un bleu turquoise sous un soleil qu’on espérait éclatant. Qui ne tente rien, n’a rien ! Et ce fut le néant. La brume est toujours là, plus opaque que jamais. On a fait fi de la lumière, on a gardé le mystère. Demain, un autre jour, une autre partie de dés.

Lac Mirror parc national de Banff Canada
Lac Agnès parc national de Banff Canada

Carnet de voyage – Extrait 8 : La brume caresse de ses vapeurs cotonneuses les sapins. Sous le souffle du vent, les cimes poudrées de blanc de Devil’s Thumb et du Mont Whyte percent les nuages. À leurs pieds, les paisibles eaux du lac Agnès. 3,5 km nous séparent du lac Louise. Une montée facile, entamée d’un pas rapide, portés par l’euphorie de la découverte. En chemin, on a contemplé Mirror Lake, puis on est allé voir plus haut. Au lac Agnès, les nuages sont toujours là. L’ambiance est mystique, évanescente. Tout droit sortie d’un rêve qui semble déjà s’évaporer. Nous contournons le lac en direction de The Beehive, tentant de dépasser cette brume mélancolique. La neige a remplacé la pluie. Elle est fine et ne durera que peu de temps. Un premier raidillon qui nous fait transpirer. L’air est frais mais nos ponchos de pluie, achetés à la va-vite, puisqu’on est sans bagages, nous collent à la peau. Le sweat-shirt, aux couleurs de Banff, devient désormais presque impossible à porter. La vue sur le lac Louise se laissera-t-elle découvrir plus haut ?

Flore lac Louise parc national de Banff
Ecureuils lac Louise parc national de Banff
Lac Louise plaine des Six Glaciers Banff

Carnet de voyage – Extrait 9 : Au loin, on a fini par voir la lumière. Sur le sentier qui nous mène dans la plaine des glaciers, on contemple le lac Louise de loin. La pluie opère comme un filtre, une nappe sur l’eau du lac. Point d’effet miroir. La matière est satinée. Le turquoise trempé dans l’acier. Réjouissante fenêtre dans l’écrin velouté des pins.

Mont Lefroy parc national de Banff Canada

Carnet de voyage – Extrait 10 : La pluie et le décalage horaire commence à jouer sur le moral. Ras les baskets de cet interminable chemin. On n’en voit pas la fin. Et ce fichu poncho qui se déchire… On a froid, on a chaud, on ne sait plus… Encore 20 minutes de marche avec un dénivelé positif. On lâche rien, on avance. Enfin, la récompense. Les efforts et la fatigue oubliés, les yeux rivés sur le paysage, on admire. Nous n’irons pas plus loin. Le sentier s’arrête au bout de la Plaine des 6 glaciers. Depuis le mont Victoria à droite, une plaine glaciaire s’étend jusqu’au lac Louise que l’on contemple depuis les hauteurs. Face à nous le Mont Lefroy derrière lequel se cache le Abbot Pass. Un col, frontière naturelle entre les parcs de Banff et Yoho en Colombie Britannique.

Hôtel Fairmont lac Louise parc Banff Canada

Le lac Louise dans le parc national de Banff est sans aucun doute le plus populaire des Rocheuses canadiennes. Cette immense étendue vert d’eau au pied du glacier Victoria attire les foules. Tout comme le célèbre château Fairmont Lake Louise, un hôtel pouvant loger 2000 personnes, et édifié en 1925 sur les rives de ce dernier. Le lac est si touristique que l’on vous conseille d’admirer la vue rapidement pour aller explorer les alentours et découvrir de merveilleux panoramas loin des bus. Plusieurs sentiers de randonnées amènent petits et grands marcheurs découvrir le lac Louise sous différents angles de vue et surtout loin du cortège de touristes. Et plus vous marcherez loin, moins vous serez nombreux à contempler le décor.

Les randonnées incontournables dans les environs du lac Louise :

  • Mirror Lake : Sur la droite du lac Louise, un sentier file dans la forêt. Le lac Mirror apparaît au bout de 45 minutes de montée. Petite étendue d’eau émeraude entourée de sapins dans laquelle se reflète, par beau temps, le rocher qui la domine, Big Beehive. –> Distance : 2,7 km – Temps de marche : 45 min. Avant fin juin, ne pas continuer plus loin en raison des risques d’avalanche.
  • Le Lac Agnès : Sur le même sentier que lac Mirror, à environ 15 min de marche soit 1h depuis le lac Louise, un superbe lac au creux d’un cirque de montagne se laisse découvrir au dernier moment. C’est notre coup de cœur des alentours du lac Louise. La vue sur Big Beehive et le Mont Whyte est superbe depuis la Tea House, un petit chalet en bois où l’on peut boire un thé et manger un bout. Cependant, on vous conseille de faire le tour du lac Agnès en prenant le chemin qui le longe sur la droite du salon de thé. De l’autre côté, vous profiterez seul d’un beau panorama sur le lac. Vous pourrez alors continuer la rando jusqu’à The Beehive. –> Distance : 3,4 km – Dénivelé + : un peu moins de 400 m – Temps de marche : 1h.
  • Big Beehive : Dans le prolongement du sentier qui mène au lac Agnès, un belle montée qui permet d’aller contempler 45 minutes plus tard le lac Louise depuis les hauteurs. En l’absence de brume, ce qui ne fut pas notre cas, la vue sur le lac Louise et le lac Agnès est spectaculaire. –> Distance : 5,8 km – Dénivelé + : 500 m – Temps de marche : 1h45 depuis le lac Louise.
  • La Plaine des Six Glaciers : Pour les marcheurs, il est possible d’accéder juste en dessous du glacier Victoria en rejoignant le sentier de la Plaine des 6 Glaciers depuis Big Beehive ou en longeant le lac Louise. La boucle peut être faite dans un sens ou dans l’autre. La montée permet d’observer les moraines des glaciers alentours. Plus loin sur le sentier, une seconde tea house permet de se restaurer. Une belle rando qui donne accès aux marcheurs au plus près du glacier Victoria, au Mont Lefroy et au col Abbot Pass derrière lequel se trouve le parc national de Yoho. –> Distance : 12 km – Temps de marche : 4h depuis le lac Louise ou 5h en passant par Big Beehive.
  • Fairview Trail : Petite balade avec vue sur le lac Louise mais bien moins impressionnant que Big Beehive. –> Distance : 1 km – Temps de marche : 20 min depuis le lac Louise.
  • Lake Louise Gondola : Télécabine qui monte à 2088 m observer la vue sur les montagnes.

Le Lac Louise – Les infos pratiques : 

  • Accès : Depuis la localité de Lake Louise, à 58 km de Banff, la route mène au lac 4 km plus haut. Parking gratuit mais il faut arriver tôt. Pass du parc obligatoire pour y accéder. Le lac est dégelé de mi-juin à mi-septembre environ.
  • Canoë : Possibilité de faire du canoë sur le lac mais les tarifs sont exorbitants. Envrion 105 $ CA de l’heure pour deux personnes.
  • Où dormir dans les environs du lac Louise ? : Plusieurs hôtels et lodges dont le château Fairmont mais aussi un camping le Lake Louise Campground. L’avantage de dormir à côté c’est de pouvoir être sur place tôt.
  • Où manger à Lake Louise ? : Le château Fairmont dispose d’un café mais les tarifs sont élevés et c’est bondé. À Lake Louise, dans le centre commercial à côté de la station service, plusieurs magasins et restaurants dont le Trailhead Cafe, qui est parfait pour prendre un Drip Coffee à emporter.

Le Lac Moraine et ses alentours :
la Vallée des Dix-Pics et le Sentinel Pass

Lac Moraine parc national de Banff Canada

Carnet de voyage – Extrait 11 : Placides, les eaux turquoises du lac Moraine noient la vallée dans un irréel glacis. Reflétant, d’une grâce majestueuse, les cimes des Dix-Pics qui s’élèvent au dessus des pins. Il n’est pas encore 7h. La moitié du parking est déjà remplie. Au pied de l’éboulis, tous s’affairent à l’escalader. Pour prendre un peu de hauteur et capturer le paysage. C’est sans doute l’un des lacs les plus photographiés de l’Alberta. Inlassablement publié sur Instagram. Des centaines d’images vues. Pourtant, à le contempler, on croirait le découvrir pour la première fois. Une beauté sans pareille, ce matin là.

Mont Babel lac Moraine Banff Alberta Canada

Carnet de voyage – Extrait 12 : Moraine Lake et Consolation Lakes séparés par une montagne… comme une vague. Sous le Mont Babel, qui culmine à 3101 m d’altitude, la tour de Babel. Le monolithe – à 2310 m lui – se grimpe pour observer la vue sur le lac Moraine. Mais il faut prévoir un casque pour éviter les chutes de pierres. La vue sur les montagnes depuis Moraine Lake Road est à tomber, n’est pas ?

Kayak lac Moraine parc de Banff Canada
Visiter le parc national de Banff Canada ouest

Carnet de voyage – Extrait 13 : Flotter entre deux mondes. Nous. Tous. Au même endroit. À photographier. Lui. Seul. Sur le lac. À contempler. C’est le premier kayak à l’eau. Minuscule point rouge dans le paysage. Le lac semble pourtant lui appartenir. Lui seul verra ce monde, entre terre et eau, se réveiller. Lui. Seul.

Le Lac Moraine est, selon nous, le plus beau lac du parc national de Banff. Plus sauvage que le lac Louise mais tout aussi touristique, ses eaux d’un bleu laiteux s’étendent au creux de la vallée des Dix-Pics à 1800 m d’altitude. Là aussi, il ne faut pas se contenter d’observer le lac depuis Moraine Lake Rockpile, bien trop fréquenté. Il faut partir randonner dans les environs pour apprécier le lac Moraine avec des points de vue différents mais aussi découvrir d’autres sites à quelques pas de là.

Les randonnées incontournables à faire dans les environs du lac Moraine : 

  • Moraine Lake Rockpile : C’est le view point mythique sur le lac Moraine, accessible en moins de 5 minutes depuis le parking soit par un sentier, soit en crapahutant sur les rochers.
  • Le tour du lac Moraine : En réalité le sentier n’en fait pas le tour mais il longe le lac jusqu’au côté opposé offrant de belles vues sur le Mont Fay et son glacier. Accessible à tous, il permet cependant de s’échapper un peu de la foule. –> Distance : 1,5 km aller – Temps de marche : 20 min aller.
  • La tour de Babel : Gros rocher auquel on accède par un éboulis juste en dessous du Mont Babel.
  • Le Sentinel Pass : Randonnée bien connue des voyageurs dans l’ouest canadien. Le sentier mène depuis le lac Moraine jusqu’à la vallée des Dix-Pics entre les Monts Pinacle et Temple et le Pic Eiffel. Avant l’arrivée, une randonnée entre forêts et vallées, puis la traversée de deux névés et une montée finale en Z jusqu’au col Sentinelle à 2611 m d’altitude. Un effort aisément récompensé par le panorama vertigineux sur les Ten Peaks et Paradise Valley de l’autre côté. La balade vaut le détour et peut facilement s’allonger grâce aux sentiers alentours. Une des plus belles façons de découvrir le parc de Banff c’est de marcher ! –> Distance : 12 km aller-retour – Dénivelé + : 800 m – Temps de marche : 5h aller-retour. 
  • Consolation Lakes : Depuis le lac Moraine, la randonnée (seul accès possible) plonge dans la forêt jusqu’à un autre lac superbe, surplombé du glacier Quadra. –> Distance : 6 km aller-retour – Dénivelé +: 65 m – Temps de marche : 2h aller-retour.

Le Lac Moraine – Les infos pratiques : 

  • Accès : Depuis la localité de Lake Louise, par Moraine Lake Road après 14 km. Parking gratuit mais il faut arriver très tôt car il est très petit, sinon il faudra prendre une navette. Pass du parc obligatoire pour y accéder. Le lac est dégelé de mi-juin à mi-septembre environ. Il est inaccessible en hiver.
  • Canoë : Possibilité de faire du canoë sur le lac mais comme au lac Louise les tarifs sont exorbitants. Environ 105 $ CA de l’heure pour deux personnes.
  • Où dormir dans les environs du lac Moraine ? : Au Moraine Lake Lodge au bord du lac mais comme pour le château Fairmont à lac Louise les prix sont très chers. Sinon le Lake Louise Campground est un camping à deux pas du lac Louise. L’avantage de dormir à côté c’est de pouvoir être sur place tôt.
  • Où manger au Lac Moraine ? : Au Cafe at Moraine Lake mais les tarifs sont élevés et c’est bondé. Sinon, à Lake Louise, dans le centre commercial à côté de la station service, plusieurs magasins et restaurants dont le Trailhead Cafe, qui est parfait pour prendre un Drip Coffee à emporter.
  • Quand ? : À faire très tôt le matin en raison du monde. Si vous voulez être tranquille, il faudra être sur place bien avant 6h du matin.
Randonnée vallée Dix-Pics Banff Canada ouest
Marmotte parc national de Banff Canada Voyage
Randonnée Sentinel Pass parc national de Banff Canada

Carnet de voyage – Extrait 14 : L’abstraite réalité du paysage. Se pencher sur les eaux du lac Minnestimma. Voir le reflet des montagnes. Lever les yeux et apercevoir le Sentinel Pass.

Lac Minnestimma parc national de Banff Canada
Glacier vallée Dix-Pics Banff Canada

Carnet de voyage – Extrait 15 : Toujours fascinée devant les matières, les textures, les couleurs… Organiques, minérales – lisses, rugueuses – chaudes, froides… Par leur union, la façon dont elles se mélangent et cohabitent ensemble… Une autre vue sur le lac Minnestimma, entre le lac Moraine et le col de la Sentinelle.

Carnet de voyage – Extrait 16 : Fraîcheur estivale. Au creux de la vallée des Dix-Pics, le lac Moraine étend ses eaux turquoises. Surplombant les cimes, dominant leur roche, de monumentales glaciers tirent leur langue. Au dessus des montagnes, une vague blanche, pure semble vouloir unifier le paysage… Jusqu’à ce qu’elle fonde.

Randonnée vallée Dix-Pics Banff Canada
Randonnée Sentinel Pass parc national de Banff Canada
Neige Sentinel Pass Banff Canada randonnée
Vallée Dix-Pics parc national de Banff Canada
Grand Sentinel parc national de Banff Canada
Ecureuil Tamias parc national de Banff Canada

Carnet de voyage – Extrait 17 : De l’autre côté du col, une vue éblouissante. Dominant la vallée, une tour de 100 m s’élève. Un pic rocheux, le Grand Sentinel, voie d’escalade pour les âmes en mal d’adrénaline. À 2658 m d’altitude, une vue panoramique pour les grimpeurs.

Carnet de voyage – Extrait 18 : Petit écureuil croisé sur le sentier du Sentinel Pass, au dessus du lac Moraine. En nombre dans les parcs évidemment et toujours prêts à venir voler votre snack. Même si ils vous font les yeux doux, ne les nourrissez pas. Ces écureuils sont des Tamias, appelés aussi « petits suisses » car leurs rayures rappellent celles du costume de la garde suisse du Vatican.

Le Lac Minnewanka et ses abords :
Two Jack Lake et le Cirque C-Level

C-Level parc national de Banff Canada rando

Carnet de voyage – Extrait 19 : Une randonnée dans les jambes ça ne suffisait pas. Après le Sentinel Pass le matin, il a fallut qu’on aille voir ailleurs. À Minnewanka, le lac est joli mais trop grand, trop touristique. Alors on a pris de la hauteur. Dans les parcs nationaux, les drones sont interdits. Et bien qu’on imagine les belles images qu’on pourrait faire, c’est pas plus mal. On l’aura mérité cette vue. Un panorama exceptionnel sur toute la vallée. Les premiers kilomètres de montée en sous-bois sont faciles. Les derniers 500 mètres eux, moins. La pente est raide. Trop. On arrive à bout de souffle. Pourtant, un seul regard en contrebas suffit.

Marmotte parc national de Banff Canada ouest
Randonnée cirque C-Level parc national de Banff
Lac Minnewanka parc national de Banff Canada
Randonnée cirque C-Level parc Banff Canada
Visiter le parc national de Banff Canada
Lac Johnson parc national de Banff Canada
Canöe Two Jack Lake Banff Canada

Immense étendue d’eau semi-artificielle au milieu des montagnes, le lac Minnewanka sous lequel se trouve un village englouti, se situe juste à côté de la ville de Banff. Le lac de 28 km de long est beau mais depuis les berges, notre préférence va à son voisin Two Jack Lake, plus intimiste. Par contre, depuis les hauteurs, on contemple émerveillés le plus grand lac du parc national de Banff. Balades autour du lac, bateau et canoë sont les activités principales à faire sur le lac Minnewanka.

Les visites incontournables à faire dans les environs du lac Minnewanka :

  • Two Jack Lake : Pour pique-niquer au bord du lac ou faire du canoë et du kayak.
  • Le Lac Johnson : Pour faire une balade autour du lac Johnson avec de belles vues sur le Mont Cascade et le Mont Rundle, bien qu’il nous ait moins séduit.
  • Le Cirque C-Level : Une randonnée pour aller admirer le lac Minnewanka depuis les flancs du Mont Cascade avec une vue panoramique époustouflante sur le parc national de Banff. –> Distance : 8,4 km aller-retour – Dénivelé : 455 m – Temps de marche : 3h.

Le lac Minnewanka – Les infos pratiques : 

  • Accès : À 13 km de Banff
  • Canoë : Possibilité de faire du canoë, du kayak ou une croisière en bateau. Tarifs élevés.
  • Où dormir dans les environs du lac Minnewanka ? : Au camping Two Jack Lakeside.

Les Lacs Vermillions

Lacs Vermilion parc national de Banff Canada
Oies lacs Vermilion parc national de Banff
Lacs Vermillion parc national de Banff Canada

Dans la vallée de la Bow River, près de la ville de Banff, trois lacs s’étendent sous le Mont Rundle. Il s’agit des lacs Vermilion. La Vermilion Lakes Road, une route scénique de 4,3 km, offre de jolis points de vue sur les lacs pour une balade à pied, à vélo ou en voiture.

Les Lacs Vermilion – Les infos pratiques : 

  • Accès : À 5 min de voiture de Banff, la route longe la Trans-Canada Highway.
  • Quand ? : À parcourir en fin de journée pour une balade au calme. Bien que la Transcanadienne, juste au dessus fasse un peu de bruit.
  • Comment ? : Balade familiale à faire en vélo autour des lacs. Possibilité d’en faire une partie en voiture.
  • Quoi voir ? : De beaux panoramas et pontons pour observer les oies et autres oiseaux aquatiques.

Conseils pratiques pour visiter le parc national de Banff

Quel budget pour visiter le parc national de Banff ?

Route du parc national de Banff Canada

Si vous souhaitez le visiter, l’entrée dans le parc national de Banff est payante. Il s’agit d’un droit d’entrée qui vaut pour tous les parcs nationaux des Rocheuses canadiennes. Si vous payez à Banff, le pass est valable à Jasper, Yoho et Kootenay également. Par contre, vous pouvez emprunter la Transcanadienne gratuitement si vous ne faite que le traverser. Le tarif journalier (jusqu’au lendemain 16h) est de 9,80 $ CA par personne et de 19,60 $ CA pour les familles ou un groupe – le prix de base s’entend pour une voiture. Pour les moins de 17 ans, c’est gratuit. À partir de 8 jours de voyage dans les parcs nationaux, il est plus rentable de prendre le Discovery Pass qui est valable 1 an.

–> Besoin de connaître le budget pour un voyage dans l’ouest du Canada ? Lisez notre article guide pour préparer votre séjour au Canada et visiter les Rocheuses canadiennes.

Où dormir dans le parc national de Banff ?

À Banff, comme dans les autres parcs nationaux des Rocheuses canadiennes, se loger pendant ses vacances revient assez cher. De plus, comme les parcs sont protégés, l’offre hôtelière ou les logements chez l’habitant restent faibles en comparaison de l’affluence touristique. En période estivale, il est impératif de réserver à l’avance auberges de jeunesse, chambres d’hôtes, motels, lodges, hôtels et même campings. Cette dernière option étant la plus économique, c’est celle que nous avons choisi pendant notre séjour à Banff. À noter que le camping sauvage est interdit dans le parc. Par ailleurs, les prix sont un peu moins élevés à l’extérieur des parcs mais c’est moins pratique pour accéder tôt aux sites touristiques.

Voici la liste de quelques campings où vous pouvez planter la tente dans le parc national de Banff : 

  • Campings Tunnel Mountain Village : Juste au dessus de la ville de Banff c’est le camping où nous avons séjourné. Son emplacement est idéal  pour accéder rapidement à toutes les commodités de la ville et rayonner dans la région.
  • Two Jack Lakeside : Situé à Two Jake Lake, ce camping permet de camper au bord de l’eau.
  • Camping Lake Louise : À deux pas du lac Louise, sa situation permet d’accéder à ce dernier ainsi qu’au lac Moraine très tôt pour profiter des meilleures lumières.

Où manger dans le parc national de Banff ?

Le parc national de Banff étant très touristique, vous trouverez de nombreuses options de restauration. Pour faire simple, nous avions choisi de faire quelques courses au supermarché de Banff. Cela nous a permit de préparer salades et sandwichs pour pique-niquer la journée. Nous avons fait plusieurs randonnées, c’était bien plus pratique ! Nous avons également acheté quelques barres de céréales, fruits et fruits secs pour se donner un peu d’énergie en balade (15 à 20 km par jour). Ainsi que de quoi prendre un petit déjeuner pour pouvoir partir rapidement le matin et être sur place très tôt. Par ailleurs, à Banff, nous avons testé un très bon resto végétarien avec de nombreuses options véganes. Il s’agit du restaurant Nourish.

Visiter le parc national de Banff, est-ce que ça vaut le coup ?

Lac Louise parc national de Banff Canada
  • Les plus : Des panoramas exceptionnels sur les montagnes couvertes de glaciers, les vallées de sapins, les lacs turquoises, les rivières et les animaux sauvages.
  • Les moins : Le parc national de Banff est superbe donc extrêmement touristique. Les prix sont également très élevés.
  • Les plus beaux spots photos : La lac Moraine, le lac Agnès, le sentier du Sentinel Pass et la randonnée du Cirque C-Level.
  • Le meilleur moment : À l’aurore ou au crépuscule, loin de la foule. Pour photographier les paysages avec les plus belles lumières et voir les animaux sauvages.

Banff : plus de photos
Lacs émeraudes, vallées de sapins, montagnes vertigineuses et glaciers immenses…

Série de photographies prises dans le parc national de Banff lors de notre voyage dans les Rocheuses canadiennes.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Partagez nos travel stories sur Pinterest
Visiter le parc national de Banff Canada

Envie de partager ce road trip dans les Rocheuses canadiennes,

de garder sous le coude ce guide complet pour préparer votre voyage au Canada et visiter le parc national de Banff ?

Epinglez cette image !


Retrouvez toutes les infos sur ce voyage au Canada sur le site de Grand Nord Grand LargeEt pour plus de renseignements pour voyager au Canada, rendez-vous sur le site de l’Office du tourisme. Ce voyage est le fruit d’un partenariat. Le choix du contenu éditorial de cet article nous revient.


Photos © Christophe Levet & Violaine Rattin

SUIVEZ-NOUS SUR INSTAGRAM
    6 commentaires
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.