Trek dans les Alpes suisses

Jungfrau

Quand Allibert Trekking nous a proposé de partir découvrir l’Oberland bernois, on a sauté sur l’occasion. Quatre jours dans les Alpes suisses à contempler un panorama exceptionnel, on n’allait pas se priver. Au programme de ce séjour : de grandes randonnées et de belles rencontres. De quoi se mettre au vert, s’aérer l’esprit et le corps en ces temps de canicule. Et à coup sûr, de quoi contenter notre insatiable soif de photographie.

Une bonne paire de chaussures de rando, chapeau, appareil photo et sac à dos et nous voilà partis pour la région de la Jungfrau en Suisse allemande.

Lac de Thoune

Interlaken : aux portes de la région de la Jungfrau

Nous avons fait le trajet en train depuis Grenoble, en passant par Genève, Lausanne et Bern. Au lac Léman succèdent des paysages montagneux. Et, c’est en contemplant, sous un soleil radieux, les eaux bleues du lac de Thoune que nous arrivons à destination. Après cinq heures de voyage, nous voilà à Interlaken.

La ville, frontière nord de la région de la Jungfrau, est située entre deux lacs. Le lac de Thoune qui prend sa source au glacier de Steingletscher et le lac de Brienz d’un bleu turquoise qui doit sa surprenante couleur aux minéraux qu’il contient. Tous deux sont reliés par l’Aar, une rivière qui borde la commune.

Interlaken Ost

C’est à la station Interlaken Ost que nous avons rendez-vous avec le reste de notre groupe. Nous retrouvons Luc de Suisse Tourisme, Maïder du blog Il était une faim, Laëtitia de Babel Voyage, Bernard reporter pour I-trekkings et Michel de A/R magazine. Sans oublier Sandra Kaiser, notre guide pour ces deux premiers jours de randonnées. Originaire de la région au parcours atypique, cette passionnée du pays semble bien partie pour nous faire vivre l’expérience à fond.

Cloches suissesInterlaken Ost

Il est déjà 13h et il nous reste une bonne heure de trajet pour atteindre le point de départ de notre rando. Un trek depuis Schynige Platte jusqu’à la Cabane Berghaus Männdlenen. Et c’est en train, que nous allons rallier cette dernière station. Car la région de la Jungfrau possède un réseau de chemin de fer à crémaillère impressionnant.

Schynige Platte

Le petit train dans la montagne

Après une courte halte à Wilderswil pour déposer nos bagages, nous sautons dans le train qui relie la gare à celle de Schynige Platte. Construite en 1893, cette ligne de chemin de fer serpente à flanc de montagne sur 7 km. Ca grimpe raide, le train zigzague à petite allure dans les sous-bois.

Interlaken

Par endroit, entre les sapins, on aperçoit la vallée. La vue sur Interlaken nichée entre et les lacs de Thoune et de Brienz est spectaculaire.

Schynige Platte

Schynige Platte : vue panoramique sur la Jungfrau, le Mönch et l’Eiger

Cinquante minutes de trajet et 1400 m de dénivelé plus tard, nous atteignons Schynige Platte.

Jungfrau region

A 2068 m d’altitude, la vue sur la région de la Jungfrau est à couper le souffle ! L’horizon d’un vert profond se teinte petit à petit de blanc. Les monts enneigés de l’Eiger, du Mönch et de la Jungfrau s’imposent dans le paysage. On apercevait déjà de loin ces géants de pierres et de glace, maintenant ils semblent encore plus grands. Il faut dire qu’avec ses 4158 m d’altitude, la Jungfrau n’est plus très loin des cimes du Mont Blanc, talonné par le Mönch à 4107 m et l’Eiger à 3970 m. Une chaine de montagnes éblouissante qui fait la joie des alpinistes, randonneurs et autres amateurs de sensations fortes. Et des sensations fortes, on en a rapidement dans la région. Outre les sports extrêmes, nombreux dans le coin, l’émotion à la simple vue de certains panoramas est telle qu’elle vous bouleverse, vous transporte.

Schynige Platte

Et nul besoin de randonner pour s’émerveiller devant un tel décor. Vous pouvez rester là, à admirer la vue. Car ce qu’il y a de magique dans la région c’est que vous pouvez en profiter sans le moindre effort. Train, funiculaire ou télécabineon vous emmène partout ou presque. Hiver comme été, du plus aguerri des montagnards au touriste de passage, en famille, entre amis ou en solo, il y en a pour tout le monde. Que vous souhaitiez escalader la face nord de l’Eiger, sauter en Base Jump ou en parapente, voler en Wingsuit, skier sur la piste de Wengen ( la plus longue du monde ), faire du trekking… ou simplement chiller à la terrasse d’un restaurant en mangeant un rösti… c’est possible !

LaucherhornTrek Suisse Jungfrau

500 km de sentiers à arpenter

De notre côté, on remet le rösti à plus tard et on prend la route pour une marche de 3 heures entre vallées herbeuses et montagnes rocailleuses.

Jungfrau

Glaciers, alpages et forêts de sapins défilent sous nos yeux.

Lac de Brienz

Derrière les crêtes, on voit à nouveau le lac de Brienz et ses bateaux de plaisance.

Trek Suisse Jungfrau

Malgré l’altitude, il fait très chaud ce jour là. Crème solaire et bouteille d’eau sont de rigueur.

Jungfrau region

Il faut marcher mais on ne se lasse pas de contempler les paysages.

Trek Suisse JungfrauTrek Suisse Jungfrau

Et comme d’habitude, on prend photos sur photos.

OberberghornTrek Suisse Jungfrau

Sur le sentier qui nous mène à la cabane Berghaus Männdlenen, on passe à côté du Oberberghorn, puis du Laucherhorn qui culmine à 2230 m d’altitude.

Trek Suisse JungfrauTrek Suisse Jungfrau

Au franchissement d’un col, on découvre un paisible plateau montagneux.

Trek Suisse JungfrauTrek Suisse Jungfrau

Quelques névés tentent encore de résister à la chaleur.

Lac Sägistalsee

Le chemin surplombe le lac Sägistalsee ( 1937 m ) avant de s’engouffrer derrière une autre crête. Au loin le lac de Brienz et sa surprenante teinte turquoise.

Cabane Weber Jungfrau

Marcher dans les névés jusqu’à la Cabane Berghaus Männdlenen

Au fur et à mesure de l’ascension le panorama change. Les sapins ont disparu, les pierriers remplacent les plaines et la neige est un peu plus présente.

Cabane Weber Jungfrau

Encore un petit effort et nous arrivons.

Cabane Weber Jungfrau

La roche, tout comme la neige, dessine sur les montagnes différents motifs. Les textures, les matières, les couleurs… tout nous fascine !

Cabane Weber Jungfrau

Nous atteignons la Cabane Berghaus Männdlenen.

Cabane Weber Jungfrau

Nous sommes accueillis par Roxanna, la chienne du refuge et un verre de liqueur !

Cabane Weber Jungfrau

En cette belle fin d’après-midi, on prend le temps de se prélasser sur la terrasse. Barbara et Robert Reichen, les gardiens de la cabane nous conte l’histoire de ce refuge. On rencontrera même l’architecte de passage ce jour là.

Avant le diner, nous découvrons notre chambre commune. Un refuge classique mais cosy.

Cabane Weber JungfrauEdelweiss Cabane Weber Jungfrau

Puis, nous passons à table. Après une bonne soupe, dégustation de raclette à la bougie ! Oui, oui, c’est possible. Un petit appareil astucieux sous lequel on place quelques chauffe-plats et le fromage fond délicatement ! Totalement improbable, source de nombreux fous rires ce soir là mais plutôt efficace. Enfin, sauf pour ceux qui ont la scoumoune ! Ils se reconnaitront.

Cabane Weber JungfrauCabane Weber Jungfrau
Cabane Weber Jungfrau

Après le repas, on part découvrir les alentours.

Cabane Weber JungfrauCabane Weber Jungfrau

Une petite balade digestive au dessus du refuge pour voir le soleil se coucher sur les montagnes. De là, on aperçoit le sentier que l’on a emprunté quelques heures plus tôt.

Cabane Weber JungfrauCabane Weber Jungfrau

Encore un dernier coup d’œil au paysage et au lit ! Demain, nous partons pour le lac Bachalp ! La promesse, une fois encore, de sublimes découvertes.

Photos © Christophe Levet – Violaine Rattin


Retrouvez toutes les infos sur le trek Oberland au pied de l’Eiger sur le site d’Allibert Trekking, ainsi que de nombreuses autres randonnées. Pour plus de renseignements pour voyager en Suisse, rendez-vous sur My Switzerland et le site de l’Office de tourisme de la région de la Jungfrau


Découvrir nos articles sur la Suisse – To discover our posts about Switzerland :

Nos partenaires pour ce voyage

Logos trek Suisse

15 commentaires
Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.