Wahiba Sands : Le désert d’Oman

Dunes du désert de Wahiba Sands

Wahiba Sands, mon premier désert. Une impression d’espace infini. Une oscillation continue de sable fin, un perpétuel jeu de courbes. La perspective d’une immensité. Figée pour l’éternité et à jamais en mouvement. L’infime souffle d’air modèle le paysage. Motifs éphémères sans cesse renouvelés. Sculptures graphiques entre ombre et lumière d’une palette d’ocres blonds, roses, briques. La poésie du désert d’Oman.

On a roulé en 4×4 comme dans un manège à sensations. Surfer les vagues de sable sans jamais s’enliser. On a escaladé les dunes, marché sur les crêtes et contemplé les nuances d’or de cet océan au coucher de soleil. Pas un mot, pas un bruit. On a simplement écouté le silence. On est bien ici. Même si nos chaussures sont devenues trop petites. La faute aux grains de sable évidemment. La nuit tombée, on a dîné en compagnie d’une famille de bédouins. Le feu crépite, le pain cuit dans les braises rougeoyantes. On partage un repas portés par l’hospitalité des locaux. L’obscurité plonge, peu à peu, le désert dans le noir. Les étoiles scintillent, le ciel brille de mille feux. A l’aube, le jour illumine doucement les dunes. Je n’ai qu’une envie : capturer toutes les nuances de cette étendue dorée. Je pars me perdre dans une étincelante mer de sable. La lueur matinale des doux rayons du soleil nous caresse. L’expérience est unique. Elle restera à jamais gravée dans ma mémoire.


Wahiba Sands : Au sud de Mascate, un désert vieux de 6000 ans. Dunes de sable blond à perte de vue, Wahiba Sands (que l’on appelle aussi Sharqiya Sands) est l’un des déserts du Sultanat d’Oman. Puisque de sable ou de pierre, les sols désertiques couvrent les deux tiers du pays. Du nord au sud, l’étendue sableuse s’étire sur 180 km de long. D’est en ouest, ce n’est pas moins de 80 km qui sont noyés de poussière d’or. Au total, 12500 km² de dunes pouvant atteindre jusqu’à 100 m d’altitude. Terre stérile ? Si ce territoire aride semble impropre à la vie, on recense pourtant 150 spécimens de végétaux et 200 espèces animales.


Le désert de Wahiba Sands : Pour qui, pourquoi ?

Les dunes, le sable c’est tout simplement beau mais que peut-on faire dans le désert ? Amoureux de la nature, fans de voiture, addicts de la marche, passionnés de l’image, accros à l’adrénaline… Il y en a pour tous les goûts. Voici quelques activités à pratiquer dans le désert de Wahiba Sands.

Pour les baroudeurs : Traverser le désert en 4×4 du nord au sud

Le plus connu des itinéraires est une large piste qui traverse une vallée bordée de dunes. L’entrée dans le désert se fait par la ville de Al Wasil au nord de Wahiba Sands. C’est le parcours le plus emprunté. Deux autres trajectoires permettent de parcourir le désert. C’est là l’occasion de sortir des sentiers battus pour découvrir des paysages sans les groupes de touristes qui campent, ni les fous du volant qui s’amusent dans les dunes.

-> A faire : uniquement si on sait conduire dans le désert. Sinon, prévoir une excursion organisée.

Pour les trekkeurs : Se balader à pied dans les dunes

Voir si le sable est plus doré ailleurs. Voilà un bon leitmotiv pour découvrir Wahiba Sands. Marcher dans le désert et s’éloigner des zones touristiques c’est l’opportunité d’observer les dunes seul et sous un angle différent.

–> A faire avec un guide ou non mais dans tous les cas jamais sans boussole, ni eau, ni nourriture. Soyez vigilants et informés, le désert ne vous fera pas de cadeau.

Pour les aventuriers : Bivouaquer dans le désert avec les bédouins

Pas de réelle expérience de Wahiba Sands sans une nuit passée dans le désert. Vous pouvez planter la tente en solitaire dans les dunes ou en collectivité dans les quelques campements sédentaires. Ils s’appellent Mille Nights Camp, Desert Nights Camp ou Arabian Oryx Camp et peuvent vous offrir le gîte et le couvert. Certains proposent de dormir dans des tentes bédouins traditionnelles, d’autres ont des toilettes et douches collectives… Vous pouvez également être accueilli par une famille de bédouins pour être au plus près des locaux. Pour la petite histoire, c’est la tribu de bédouins Al-Wahiba qui a donné son nom à cette belle région désertique d’Oman. Seuls résidents permanent du désert, les bédouins vivent de l’élevage de dromadaires, de la récolte des dattes mais aussi de la pêche puisque la mer est à deux pas du désert. Autrefois nomades, les bédouins sont aujourd’hui sédentarisés.

–> A faire pour s’essayer au camping sauvage et rencontrez les bédouins.

Pour les pilotes de rallye : Faire du dune bashing

Gravir d’immenses dunes en 4×4 c’est ça le dune bashing ! L’activité fait fureur sur les abords de la piste principale du désert de Wahiba Sands. Même les locaux viennent profiter de ce loisir et faire quelques démonstrations de conduite aux touristes ébahis. Pour les vertigineuses dunes, le plus dur n’étant pas de monter en ligne droite ou descendre mais de s’arrêter et faire demi-tour tout en haut de la dune.

–> A faire si vous êtes connaisseurs, sinon laissez faire les pros ! Par contre, rien ne vous empêche d’admirer le spectacle. Avant de s’élancer sur les dunes, faites un tour à pied pour voir ce qu’il y a derrière. C’est une règle de base ! Il peut y avoir des des obstacles naturels comme des cailloux, des voyageurs qui campent, des animaux…

Pour les fans d’animaux : Voir des dromadaires

Une virée dans le désert est un bon moyen d’observer des dromadaires en liberté. Si certains se trouvent dans les campements bédouins, beaucoup gambadent dans les dunes de Wahiba Sands bien qu’ils appartiennent aux élevages des environs.

–> Pas grand chose à faire à par ouvrir l’œil !

Pour les couches-tard : Photographier les étoiles

Rien de tel qu’une nuit noire pour observer les étoiles dans un ciel pur. Dans le désert, pas de pollutions lumineuses. Aucune ville alentours, les astres peuvent briller de mille feux. Débutants ou confirmés, voilà un bon prétexte pour tester la photographie de nuit. Photographier le ciel étoilé, faire du light painting… A vous d’exprimer votre créativité. Si la voûte céleste vous fascine, les dunes captiveront également votre œil de photographe. Paysages graphiques entre ombre et lumière, le désert dessine d’éblouissants motifs et de poétiques décors.

–> Astuces photo : Pour vos photos de nuit, n’oubliez pas qu’un trépied est obligatoire pour pouvoir faire un long temps de pose. J’utilise un trépied Manfrotto. Un objectif assez lumineux qui ouvre au minimum à 2.8 est également indispensable ! Le sable du désert et le vent peuvent faire des ravages sur votre appareil photo surtout quand vous changez d’objectifs. Pour éviter ces désagréments, munissez-vous d’une protection contre la pluie et les intempéries. Personnellement, j’ai beaucoup utilisé ma protection pour le sable. Je vous recommande cette housse anti-pluie Manfrotto.

Pour les cascadeurs : Faire du quad, du buggy et du ski sur sable

Si le dune bashing fait des heureux, d’autres préfèreront expérimenter le quad, le buggy ou au le ski sur sable. Ca casse un peu, voire beaucoup, l’ambiance paisible du désert mais on imagine bien que niveau sensations, c’est sympa !

–> A savoir : Le buggy est bien plus facile à conduire que le quad. Dans tous les cas, le tout-terrain est roi !

Pour les lève-tôt : Contempler le lever du soleil

A l’exception de ceux qui auront passé la nuit à photographier les étoiles, il faudra vous réveiller aux aurores pour contempler le spectacle du soleil qui se lève sur le désert de Wahiba Sands. Aux premières heures du jour, la rosée colore les dunes en brique. Progressivement, le désert s’illumine, l’atmosphère se réchauffe et le panorama se révèle à nos yeux stupéfaits. Un nouveau jour, un paysage neuf. Evidemment, le coucher de soleil est tout aussi sublime. Les deux sont à vivre absolument.

–> Avant de partir, renseignez-vous sur l’heure du lever de soleil qui diffère en fonction des saisons. Ce serait dommage de le manquer ! Certaines applis comme Daylight peuvent vous aider.

Et vous, vous avez déjà été dans le désert ? Si oui, lequel ? Vous avez aimé ?

–> Accès au désert de Wahiba Sands :

A seulement 220 km de Mascate, il faut compter 3h pour se rendre jusqu’au désert. Ou 1h20 depuis la ville côtière de Sour. L’entrée au nord se fait par la ville de Al Wasil.

–> Pourquoi s’y rendre :

Si vous voyagez à Oman, le désert de Wahiba Sands est l’un des immanquables de cette destination aventure. Proche de la ville et de la mer, le désert est facile d’accès et procure une belle dose d’évasion.

–> A voir juste à côté : 

A deux pas du désert de Wahiba Sands partez vous rafraîchir dans les eaux de Wadi Shab.


–> Infos pratiques & sécurité :
  • Avis aux inconscients : Le désert est beau mais il n’est pas sans dangers. Températures élevées, chaleur écrasante, mirages. Il en faut peu pour perdre le nord ! L’immensité du désert est souvent synonyme de perte de repères et la déshydratation peut être rapide. Ne partez jamais seul, ni sans eau et nourriture, GPS ou boussole
  • En voiture, il est préférable de voyager à deux 4×4. En cas de problème, rien ne vaut l’entre-aide. Partez donc entre amis ou à plusieurs famille ! 
  • Si vous souhaitez traverser le désert en 4×4, renseignez-vous avant sur la conduite à adopter. Gravir les dunes n’est pas à la portée d’un conducteur néophyte. Il vous faudra du matériel adapté comme des plaques de désensablement. Faire le plein d’essence et prévoir un jerrican supplémentaire au cas où, car le réservoir suffit à peine pour la traversée.
  • Voyager avec un guide est une bonne option. Elle permet de découvrir la culture locale, les meilleures spots et de se faire conduire dans le désert.
  • Pour ls plus aventuriers et conducteurs tout-terrain, le livre Oman Off-road peut vous être très utile. Bien qu’il ne soit plus édité, il est encore trouvable mais à prix d’or !
  • Pour les voyageurs à pied, les bédouins des campements peuvent venir vous chercher aux portes du désert.
  • Côté mécanique : Pour pouvoir rouler dans les dunes, pensez à dégonfler les pneus de votre 4×4 à 1,8 ou 2 dans une station essence. Juste avant d’arriver à Wahiba Sands, plusieurs garagistes vous le propose pour quelques rials omanais.
  • Si vous souhaitez dormir à la belle étoile, planter la tente dans les dunes seul au monde, version into the wild, sachez que le camping sauvage est autorisé
  • Qui dit désert dit vent de sable. Des lunettes de soleil avec des caches sur les côtés peuvent être utiles.
  • Si il fait chaud la journée, la nuit dans le désert, les températures chutent. Emportez un coup-vent et une polaire.
  • Si vous le pouvez, éviter Wahiba Sands durant le week-end, c’est bien trop bruyant.

En résumé :
  • Durée du séjour : Minimum une semaine car il y a déjà 7h de vol depuis Paris.
  • Meilleure période : D’octobre à mars pour éviter les fortes chaleurs.
  • Pourquoi s’y rendre : Pour la proximité du désert avec les villes, la mer et les wadis, pour prendre une bonne dose d’évasion et d’aventure et pour sa population accueillante, hospitalière et toujours prête à aider les touristes. C’est aussi l’un des pays les plus sûr du Moyen-Orient.
  • A faire absolument : Dormir dans les dunes de Wahiba Sands et aller se rafraîchir à Wadi Shab après avoir goûté au désert.
  • Les + : Une ligne directe depuis Paris avec Oman Air, des sites facile d’accès en 4×4, des routes bien entretenues, un panorama varié et grandiose, une ambiance paisible et une urbanisation modérée (les immeubles sont de petite taille et peu nombreux).
  • Les – : Les températures estivales qui peuvent dépasser les 40° degrés.
  • Les spots photos : Partout dans le désert de Wahiba Sands.
  • Le meilleur moment : Le lever de soleil sur les dunes quand elles se teintent d’or.

Envie de partir sillonner le Sultanat d’Oman ?  Découvrez notre guide complet pour préparer votre voyage à Oman.


Partagez nos travel stories sur Pinterest

     

Envie de partager notre carnet de voyage à Oman ? Epinglez ces images !


Retrouvez toutes les infos sur ce voyage à Oman sur le site d’Allibert Trekkingainsi que de nombreuses autres randonnées. Et pour plus de renseignements pour voyager dans le Sultanat d’Oman, rendez-vous sur le site de l’Office du tourisme d’Oman. Ce voyage a été réalisé avec Allibert trekking et Oman Tourisme. Le choix du contenu éditorial de cet article nous revient. 


Photos © Christophe Levet

Cet article contient des liens affiliés.

24 commentaires
  • Répondre Alexandra

    mai 18, 2017, 1:29

    Que c’est beau ! Effectivement, passer une nuit dans ce désert doit être magique.
    Merci pour ce joli partage avec des photos plus que magnifiques !

  • Répondre Charlotte & M. - Traces de Voyages

    mai 18, 2017, 3:02

    Ce genre d’aventure c’est ce qui nous fait rêver! On adorerait faire un raid dans le désert, plutôt en Egypte pour rallier différents points archéologiques, mais Oman fait aussi partie de ces lieux où l’on souhaite aller et ce bel article plein de bons conseils ne fait que nous y inciter davantage! Ce que vous avez vécu là-bas a dû être magique, rien que d’y penser et regarder vos photos, nous en rêvons déjà…

  • Répondre Aurore

    mai 18, 2017, 5:12

    J’ai noté Oman dans la liste des pays que j’aimerais visiter, mais c’est pour plus tard !
    Ces photos sont tellement magiques. Quel talent !

  • Répondre jaivoulutester

    mai 18, 2017, 6:02

    Que dire? Superbe! Oman est aussi dans ma wishlist, j’adore les dunes. Je n’ai jamais passé de nuit mais aimerais tellement. J’ai seulement fait des excursions à la journée (Maroc et Dubaï entre autres….sans oublier nos superbes dunes du Pilat :D) Quel périple, j’en rêve!
    Merci pour ces clichés qui me font tellement rêver!
    flo

  • Répondre Célia - Escapades etc.

    mai 19, 2017, 7:29

    J’ai envie d’aller dans le désert maintenant, c’est malin ! Vos photos sont splendides, comme toujours 🙂

  • Répondre Johanna

    mai 22, 2017, 1:05

    C’est magnifique et ça donne envie d’y aller. Moi je suis allée au désert marocain, merzouga et j’ai passée l’une de mes plus mauvaises nuit de ma vie, migraine, je n’avais pas prévu de pull pour la nuit donc frigorifiée, et je pense que me balader à dos de chameau ce n’est pas pour moi, la prochaine fois que j’ai l’opportunité d’aller dans le désert je ferais du quad, plus en adéquation avec moi-même… Mais l’immensité du désert et sa beauté m’a laissé sans voix.

    • Répondre Christophe Wild Birds

      juin 1, 2017, 10:27

      Oui le désert c’est tellement beau, mais c’est la nature sauvage et brut donc effectivement il faut bien faire attention aux changements de température, au soleil etc…J’espère que tes prochaines expériences avec le désert seront plus sympa 🙂

  • Répondre Ornella

    mai 22, 2017, 7:34

    Aller goûter au désert me fait envie depuis toujours. C’est toute l’hostilité et la grâce de ces endroits qui paraissent invivables qui m’appellent. Mais je n’y suis pas encore prête, je le sens. Ca sera pour plus tard. 🙂

  • Répondre Amanda

    mai 26, 2017, 9:21

    Encore un bel article… ça donne tellement envie d’aller y découvrir toute la poésie du désert ! Bravo ✌

  • Répondre Itinera Magica

    août 4, 2017, 4:27

    Quel régal… c’est juste magique, somptueux. Tellement hâte d’y aller

  • Répondre Evaqi

    août 14, 2017, 12:25

    Vos photos sont encore une fois magnifiques !
    Voyager en Oman a été facile ? Le coût de la vie n’est pas trop élevé avec les Emirats non loin ?
    Je suis en train de regarder cette belle destination pour un prochain trip ! Le désert de sable a l’air très beau et le littoral avec ses lagunes a l’air de valoir le coup également !

    • Répondre Christophe Wild Birds

      août 30, 2017, 10:08

      Merci 🙂 Oui Oman c’est très varié, plein de choses à voir dans les terres mais aussi au bord de la mer. Nous étions avec un guide donc c’était simple. D’autres amis qui sont partis en solo se sont bien débrouillés. Pour les prix,comme d’hab ça dépend de ce que tu fais : à priori on peut trouver des air’bnb dans les villes si on veut éviter les hôtels, pour manger ce n’est pas très cher. L’essence n’est pas cher, la location de voiture abordable…

  • Répondre Shana

    septembre 4, 2017, 2:15

    Waouh, toutes ces photos sont plus superbes les unes que les autres, mais est-ce que ça ne fait pas peur de rouler dans le sable ? J’aime bien le cliché où il y a trois enfants.

    • Répondre Christophe Wild Birds

      octobre 27, 2017, 10:12

      Merci Shana, pour rouler dans le sable il vaut mieux s’y connaître un peu ! Notre guide maîtrisé le sujet mais c’est sur qu’il faut un peu de pratique car on peut se retrouver facilement enlisé. c’est pour cela qu’il est conseillé de partir à deux voitures au cas où ! 🙂

  • Répondre Ella

    février 7, 2018, 9:46

    Christophe, tes photos sont magnifiques ! Tes articles m’aident bien pour mon prochain voyage dans 2 semaines…à Oman !
    petite question : dans quel camp as tu dprmi et le recommandes tu? j’ai un peu peur du camp où plein de touristes s’attroupent et où finalement le calme du desert n’est plus présent… merci d’avance de ton aide.

    • Répondre Christophe Wild Birds

      février 12, 2018, 2:28

      Merci Ella, tu vas adorer ! Oman est un superbe pays, très varié ! 🙂 Dans le désert de Wahiba Sands, nous avons fait du camping sauvage. Nous avons planté la tente dans les dunes près de la piste principale et du campement de la famille de bédouins chez qui nous avons dîné. Nous sommes passés près de l’un des camps, ça avait l’air bien aménagé mais je ne peux pas t’en dire plus. Il me semble qu’il y a différents standing en fonction des campements. En tout cas, cela est pratique pour éviter de se trimballer avec des affaires de camping. Il y a peu de camps dans le désert donc c’est possible qu’il y ait un peu de monde ! Ca vaut ce que ça vaut mais tu peux toujours regarder les avis sur tripadvisor !

Write a comment